<<90000000>> téléspectateurs
<<240>> entrepreneurs dans 17 pays
<<4135>> vidéos sur l'agroécologie
<<105>> langues disponibles

Que veulent les vers de terre ?

What do earthworms want?
What do earthworms want?

Même des tâches apparemment simples, comme l’élevage de l’humble ver de terre, peuvent être effectuées de plus d’une façon, mais toutes ces façons de faire doivent suivre certains principes de base.

Dans une vidéo provenant du Bangladesh, des villageois montrent au public comment élever des vers de terre dans des anneaux de ciment enfoncés dans le sol. Le sol est recouvert d’une feuille de plastique pour empêcher les vers de s’échapper. Les vers sont nourris de morceaux de bulbe de bananier et l’anneau est recouvert pour le protéger des eaux de pluie, tout en conservant un peu d’humidité.

Mon grand-père avait l’habitude d’élever des vers dans une boîte en carton pressé sous sa véranda arrière. Il les nourrissait de bandes de papier journal et de marc de café. Je savais donc qu’il existait plus d’une façon d’élever des vers de terre, mais je ne me rendais vraiment pas compte combien d’options il existait jusqu’à ce que je découvre deux petites entreprises familiales à Cochabamba, en Bolivie, lors d’une foire agricole. Les deux entreprises élèvent et vendent des vers de terre, mais aussi l’humus que ceux-ci produisent et l’excès d’humidité recueillie au cours du processus (à utiliser comme engrais – appliqué sur les feuilles ou le sol).

Une première entreprise a expérimenté différents types de contenants. Les vers sont morts dans les contenants en plastique, mais ont prospéré à l’intérieur de cylindres en aluminium, enveloppés dans de la mousse (pour les garder au frais) à l’intérieur d’un baril en métal. Un plateau placé sur la base grillagée recueille l’humus, tandis que la nourriture pour les vers (en particulier le fumier de vache composté) est chargée dans le haut du baril.

Une deuxième entreprise avait un contenant différent. Elle utilise des piles de plateaux en bois recouverts de plastique placés légèrement obliques, et les vers de terre sont nourris de résidus de plants de maïs, de fumier de vache semi-composté et de résidus alimentaires. Les vers de terre ont leurs aliments préférés. « Les vers de terre aiment toutes les cucurbitacées (comme les courges), mais rien d’aigre », expliquent Silvio Gutiérrez et sa femme, les propriétaires de l’entreprise. « Ils n’aiment pas du tout les agrumes. » Les vers de terre mangent du papier, mais ils préfèrent les cartons à œufs.

Nous avons donc un anneau de ciment bangladais, un tonneau bolivien et un ensemble de plateaux en bois. Il semble qu’il existe plusieurs façons différentes d’élever des vers, ce qui est un sujet important, car ces chenilles nocturnes, comme mon grand-père les appelait, aident à enrichir le compost, à le stabiliser et à améliorer le sol avec les micro-organismes bénéfiques qu’ils libèrent.

Toutes ces couveuses de vers de terre partagent certains principes fondamentaux. Les vers sont maintenus au frais, ils ne doivent pas s’échapper, ils sont nourris de matières organiques (en fonction de ce qui est localement abondant) et doivent être maintenus ni trop secs ni trop humides.

Vidéos connexes d’Access Agriculture

Les merveilles du ver de terre

Fabriquer un lit de vermicompostage

Le jus de vermicompost

Biofertilisant organique sous forme liquide et solide

© Copyright Agro-Insight

Comment vous pouvez aider. Votre généreux don nous permettra de fournir aux petits agriculteurs un meilleur accès à des conseils en matière d’agriculture dans leur langue.

Dernières nouvelles

Lumières, caméra, action : apprendre à produire des vidéos de type Access Agriculture aux Philippines

Douze participants de quatre agences de développement aux Philippines ont récemment participé à un cours de formation de deux semaines afin d'acquérir les compétences essentielles pour la production de vidéos de formation « agriculteur-à-agriculteur » de haute qualité qui respectent les normes strictes d'Access Agriculture en matière de qualité, de contenu et de format.

De jeunes entrepreneurs sud-africains reçoivent une formation pratique sur les technologies intelligentes

Quatre jeunes entrepreneurs pour l'accès rural (ERA) – comprenant deux équipes d’ERA et deux ERA individuels – qui ont été sélectionnés à travers le Fonds compétitif d’appui aux jeunes entrepreneurs du Limpopo et du Cap-Oriental, ont reçu une formation de trois jours sur les outils et les technologies numériques, du 3 au 5 octobre 2023, à Polokwane, en Afrique du Sud.

Vidéos récentes

Merci à tous nos donateurs