Une bonne porcherie pour des porcs heureux et en bonne santé

Auteur: Jeff Bentley

Les porcs les plus heureux que j’ai jamais vus, vivaient dans le Chaco bolivien, une région de basses terres semi-aride au sud-est du pays. Chaque jour, les villageois laissaient leurs porcs rôder librement. Les porcs, une race locale robuste de petite taille, erraient en troupeaux en mangeant les déchets sur les entiers, en fouillant dans les résidus des champs de maïs récoltés ou dans la forêt. À la fin de la journée, ils trottaient allègrement vers la maison dans l’attente d’avoir des bouchées de lawa, une soupe claire à base de maïs que leurs propriétaires leur préparaient. Ensuite, les porcs étaient enfermés en sécurité dans leurs enclos pour la nuit. C’était un système à faibles intrants et il n’était pas très productif. Parfois, les porcs pouvaient être renversés par un camion ou tués par des chiens. Ils prenaient aussi du poids lentement, car tous ces exercices à l’extérieur les gardaient maigres.

À l’autre extrême, une exploitation industrielle obtient plus de viande, de gras et de porcelets des animaux, en les confinant dans des cages inhumaines où ils ne peuvent pas se retourner.

Un système d’élevage équilibré, éclairé permet de maximiser les profits, tout en réduisant au minimum la cruauté.

Tous les animaux domestiques gardent certains comportements instinctifs. Par exemple, les porcs fouillent la terre à la recherche de tubercules et de larves. Ce sont des animaux de bord de rivière et ils ne peuvent pas transpirer ; ils dépendent ainsi de l’ombre et des roulades fréquentes dans la boue pour se rafraîchir. Les porcs sont des animaux propres qui évitent naturellement leurs propres urine et excréments. Ils deviennent stressés lorsqu’ils sont hébergés dans de si mauvaises conditions qu’ils ne peuvent pas exprimer ces comportements.

La solution consiste à construire pour vos porcs un enclos qui leur permet d’être des porcs. Une vidéo récemment affichée sur la plateforme de vidéos d’Access Agriculture montre comment les agriculteurs peuvent construire une porcherie simple, faite en partie de matériaux locaux. Une porcherie bien aérée permet de maintenir les animaux dans un environnement frais. Le plancher de la porcherie peut être en lattes pour en faciliter le nettoyage. Ou il peut être fait avec un système de litière profonde, où une fosse remplie de sciure de bois et enrichie de microorganismes utiles, forme rapidement un composte qui est confortable pour les porcs et qui a une odeur ressemblant plus à celle du sous-bois qu’à celle d’une porcherie. 

Une bonne porcherie rapporte plus de revenus pour les familles d’agriculteurs et réduit le stress sur leurs animaux.

Visionnez la vidéo

Abri pour les porcs

Vidéo connexe :

La construction d’un clapier
Logement pour les cailles
Fabrication de plateforme surélevée pour les moutons

Récits connexes du blogue

Sentir, c’est croire

Microorganismes efficaces

Lecture complémentaire

Buller, Henry, and Emma Roe. Food and Animal Welfare 2018 London: Bloomsbury Publishing.


Catégories