Nos jeunes entrepreneurs

Le Fonds compétitif d’appui aux jeunes entrepreneurs a été mis en place pour venir en aide aux jeunes dynamiques qui désirent créer une entreprise engagée dans la diffusion de vidéos agricoles afin d’aider les agriculteurs et les entreprises rurales, de rendre l’agriculture plus attrayante pour les jeunes et d’atteindre plus de femmes dans les communautés rurales. La trousse de projecteur intelligent alimenté à l’énergie solaire qu’ils ont reçue contient les vidéos d’Access Agricultural en langues locales, ce qui leur permet d’avoir un impact à grande échelle dans les zones rurales qu’ils desservent. Venez à la rencontre de nos gagnants du Fonds compétitif – les vrais Entrepreneurs pour l’accès en milieu rural

Bénin
Inde
Côte d'Ivoire
Malawi
Ouganda

Bénin

Gouroubera W. Mori
est titulaire d’une maîtrise en agroéconomie de l’Université de Parakou, au Bénin. Il a travaillé pendant 5 ans dans deux organisations non gouvernementales (DEDRAS-ONG et CANAL DEVELOPPEMENT) dans le domaine de la vulgarisation et du conseil agricole au Bénin. Il est actuellement membre d’ISADA-Consulting (TIC pour le développement agricole durable) en Afrique qui vise à favoriser l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, comme les vidéos pédagogiques agricoles, et à révolutionner l’agriculture en Afrique.

Inde

Kumar Neeraj
Les graines de la révolution sont semées ! L’organisation a été fondée par Kumar Neeraj en 2017 avec l’idée de transformer le système agricole non rentable qui prévalait à Durdih, son village, en passant d’une agriculture de type monoculture vers une agroforesterie où la diversité des cultures est bien accueillie. Depuis son enfance, il est passionné par la vie rurale qu’il trouve plus durable et plus inclusive, et proche de l’environnement naturel. Maintenant, il s’est rendu compte que son village n’est plus auto-suffisant. Les gens migrent vers les villes et la nouvelle génération n’a pas d’intérêt pour l’agriculture, en dépit d’avoir toutes les ressources de base. Ainsi, après ses études, il a fondé dans son propre village l’organisation Khetee qui mène des projets de développement communautaire axés essentiellement sur l’agroforesterie.

Côte d'Ivoire

Konan N'guessan Richmond
Sa passion pour l’entreprenariat a commencé après une conférence en 2017, alors qu’il était étudiant. En collaboration avec ses associés, il a cofondé la jeune entreprise « Fang Group » (spécialisée dans la conception et la réalisation de projets agricoles). Il est devenu étudiant-entrepreneur et a rejoint le Club d’entreprenariat de l’INP-HB (Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro) où il occupe le poste de gestionnaire communautaire depuis 2018. Après l’obtention de son diplôme en génie agricole, il a rejoint la Société Africaine de Plantations d'Hévéas (SAPH) où il travaille présentement comme phytopathologiste, tout en poursuivant ses projets d’entreprenariat pour aider sa communauté.

Malawi

Brian Thafale Anafi
a obtenu son diplôme en agriculture en 2015. Brian a développé une passion pour le commerce de grains, avant de se joindre au Ministère de l’Agriculture à titre d’agent de vulgarisation. Il a créé une opportunité de collaboration avec les agriculteurs locaux pour la recherche de marchés viables et la vente de leurs produits en gros. Après avoir subi quelques échecs sur le marché du commerce de grains en 2017, il s’est lancé dans la création de valeur ajoutée. Il a cofondé « Zafarm Group » avec ses collègues Alexander Kadyampakeni et Erick Anafi. Alexander est gestionnaire des finances et des ressources humaines, alors qu’Erick est gestionnaire des opérations. Zafarm Group travaille avec les agriculteurs dans la production de beurre d’arachide et la fabrication de saucisses. Leur vision est de transmettre les compétences entrepreneuriales nécessaires aux agriculteurs locaux et aux communautés entières afin que ceux-ci perçoivent l’agriculture comme une activité commerciale viable capable de transformer leurs vies et qu’ils la considèrent comme moteur du développement économique au Malawi. Le projecteur intelligent servira d’outil supplémentaire leur permettant de réaliser leur vision.
Chrissy Awali
est membre de l’Ubunthu Go Green, un club de jeunes basé à Mangochi ; elle y travaille avec ses collègues MacDonald Mthaphwi, Francina Hante, Austin Phiri et Luka Bulla. Ubunthu Go Green offre des services consultatifs aux clubs de petits agriculteurs. De plus, le club travaille avec des organisations comme Arts and Documentaries Malawi pour renforcer l’autonomie financière des jeunes en les engageant dans des activités génératrices de revenus comme l’agriculture. Ubunthu Go Green vise à promouvoir l’agriculture durable, car elle aide à améliorer les moyens de subsistance des populations des zones rurales ; et dans cette perspective, le projecteur intelligent offrira une excellente source d’information pour les agriculteurs.
Emmanuel Napolo
est président du Club des jeunes TIWALE dans les quartiers périphériques de Machinga. TIWALE a été créé par Merenia Paul qui a initié le groupe. Malheureusement, Merenia est décédé en 2017 sans voir le succès de TIWALE. Toutefois, le Club a été réanimé et 2019 et il œuvre présentement dans les domaines de la protection de l’enfance, de l’agriculture, de la sensibilisation au HIV et SIDA et du renforcement du pouvoir des jeunes et des femmes. Le Club TIWALE travaille avec les agents de vulgarisation agricole dans le domaine de l’agriculture potagère et de l’horticulture. Ils espèrent agrandir cette entreprise à l’aide du projecteur intelligent et former plus de jeunes à contribuer dans leurs communautés au fur et à mesure qu’ils renforcent leur pouvoir. Le Club compte présentement 15 membres, y compris 9 garçons et 16 filles.
Finiyasi Lembani Gamba
originaire le district de Nsanje, dans le sud du Malawi, a créé son entreprise en 2011. Au début, il vendait des DVD de films et des CD de musique sur les marchés à travers le district et les régions éloignées. Cependant, en 2013, il s’est rendu compte de sa passion de copier de la musique et des vidéos sur des CD et des DVD. En 2015, il a commencé à travailler avec Access Agriculture et son entreprise s’est agrandie pour fournir non seulement des films, mais aussi des vidéos agricoles aux agriculteurs. Lorsque les agriculteurs achètent de son magasin un téléphone et une carte mémoire, il est en mesure d’y copier des vidéos d’Access Agriculture. Avec le temps, il a remarqué une augmentation de l’intérêt envers les vidéos à l’intention des agriculteurs. Le projecteur intelligent lui permettra de disséminer les bonnes pratiques agricoles à travers les communautés de Nsanje. Il espère atteindre plus de 1000 agriculteurs. Finiyasi espère que les agriculteurs apprendront de nouvelles techniques pour augmenter leurs rendements, pour réduire les pertes après récoltes et pour utiliser différentes saisons pour la culture. Le projecteur intelligent permettra non seulement de diffuser des messages agricoles, mais sera aussi utilisé pour diffuser de l’information relative à la santé, au sexe et aux droits humains provenant d’autres organisations.
Francis Story
est travailleur social et détient un diplôme en développement communautaire. Il est ancien étudiant du Young African Leadership Initiative (YALI) et fondateur de l’organisation Arise Youth. Francis a grandi dans un milieu rural au Malawi, une région ayant un taux de chômage élevé chez les jeunes. Il croit que l’agroalimentaire est un puissant outil capable de transformer économiquement les vies des jeunes en milieu rural. À travers Arise Youth, il s’est lancé dans un projet d’élevage d’abeilles qui renforce l’autonomie financière des jeunes. Les jeunes ont reçu un capital de départ, des compétences et des connaissances en matière d’élevage d’abeilles. Plus de 50 personnes ont bénéficié du projet. Francis travaille présentement avec une initiative appelée Grow Digital Youth dans le district de Chikwawa. Grow Digital Youth vise à bâtir un moteur du système agricole et alimentaire propulsé par des jeunes engagés à travers des processus d’inspiration et de mentorat. Cette initiative est centrée sur la numérisation afin d’améliorer la productivité agricole. Francis espère élargir son effort numérique et à l’aide du projecteur numérique, partager des vidéos agricoles avec les jeunes de Chikwawa.
Grace Harrison
est originaire de M’bang’ombe, dans le district de Lilongwe. Les parents de Grace sont des agriculteurs et elle a commencé à manifester de l’intérêt pour l’agriculture dès son jeune âge. Elle est présentement à sa dernière année de l’enseignement secondaire. À 17 ans, elle s’est jointe à un club de son village créé par Total Land Care, qui a pour objectif d’apprendre aux agriculteurs des pratiques agricoles durables. Le club joue une pièce de théâtre intitulée Muulimi muli Phindu (qui signifie « l’agriculture est rentable ») dans les communautés environnantes. En plus de ses autres responsabilités de secrétaire, elle est également chargée de la mobilisation des jeunes pour adhérer au club. Grace travaille dans une équipe avec trois autres collègues - Binfred Mthambala, Kambeni Chimtolo et Precious Chimangiro. Leur objectif commun est de permettre aux agriculteurs d’apprendre en peu de temps de meilleures façons de pratiquer l’agriculture grâce au visionnement de vidéos provenant de partout dans le monde, mais surtout en les écoutant dans leur propre langue.
Lameck Banda
est né dans un milieu rural au Malawi. Dès le bas âge, son père lui a enseigné et à ses 2 frères la valeur de l’entreprenariat. Son père était un agriculteur qui travaillait dur pour gagner un revenu pour la famille. Lameck a appris tant de choses de son père qui l’encourageait constamment à chercher des opportunités de formation dans le domaine de l’agriculture et de l’entreprenariat. Il a suivi des formations en élevage de bétail, en agriculture et pêches, en apiculture, en conservation environnementale, en drainage des terres et en irrigation, ainsi qu’une formation en affaires à l’Institut de développement des petites et moyennes entreprises (SMEDI). Son rêve est d’agrandir son entreprise agricole et d’encourager les jeunes à s’aventurer dans l’agriculture. Lameck a récemment commencé à cultiver de la pomme de terre et du manioc sans engrais ni produits chimiques. Il espère partager avec ses jeunes collègues ses connaissances de cette pratique et celles des vidéos contenus dans le projecteur intelligent.
Modester Pendame
n’a pas pu finir ses études secondaires par manque de moyens financiers, cependant elle a travaillé dur pour offrir de la nourriture à sa famille grâce à l’agriculture. En raison de son travail acharné et de son attitude à percevoir l’agriculture comme une activité commerciale, sa communauté l’a remarquée et l’a nommée responsable communautaire du Comité agricole villageois (CAV). Le CAV comprend de petits, moyens et grands exploitants agricoles et travaille avec plus de 3000 agriculteurs. Modester travaille de façon acharnée au sein du CAV pour aider les agriculteurs face aux défis auxquels ils sont confrontés dans les champs et les réfère aux organisations nécessaires pour recevoir d’aide appropriée. Le projecteur intelligent apportera de nouvelles connaissances à tous les agriculteurs du CAV.
Osman Majid (DJ Osman)
gère depuis plusieurs années un centre de gravure de vidéos dans les quartiers périphériques de Lilongwe. Grâce au projecteur intelligent, il peut maintenant atteindre les villages éloignés, où l’accès à l’électricité est un défi, et montrer les vidéos « agriculteur à agriculteur » en langue chichewa. Il dit que les gens viennent encore demander les vidéos d’Access Agriculture à son centre de gravure de vidéos, mais qu’il est en mesure d’atteindre beaucoup plus de gens grâce aux séances de visionnement de vidéos.
Patrick Kawaye Chimseu
est titulaire d’un baccalauréat en gestion d’entreprises agroalimentaires de l’Université d’Agriculture et de Ressources naturelles de Lilongwe (LUANAR). Il poursuit présentement des études de maîtrise en gestion d’entreprises agroalimentaires dans le même établissement. En 2019, il a créé une entreprise appelée GAP Commercials, une agence de développement des marchés ayant pour mission de fournir des outils de travail pour la diversification de l’agriculture, des investissements dans le secteur agroalimentaire, de la valeur ajoutée, du développement des entreprises et de l’accès à l’information du marché agricole pour les agriculteurs. Il travaille avec trois collègues Kondwani Maiko, Racheal Mpambira et Lorrain Namande pour assurer le bon établissement de la jeune entreprise. Son entreprise a accompli beaucoup de travail lié à la consultation pour les petites entreprises et la valeur ajoutée du soja, de la patate douce, de la fabrication de saucisses, de la production de pomme de terre irlandaise et du greffage des agrumes. À l’aide du projecteur intelligent, ils envisagent l’introduction de séances de projection vidéo pour disséminer les messages de vulgarisation et les vidéos agricoles sur les innovations technologiques, la diversification agricole, la formation sur la valeur ajoutée et la pratique de l’agriculture comme activité commerciale. Les agriculteurs seront également exposés à des outils agroalimentaires et assistés dans la prise de décisions importantes pour leurs entreprises.
Sam Benedicto Chigamphu
est titulaire d’un baccalauréat en sciences avec spécialisation en sciences humaines et en services communautaires de l’Université d’Agriculture et de Ressources naturelles de Lilongwe (LUANAR). Sam a travaillé comme professeur associé en nutrition et en sécurité alimentaire au Vision College of Management et comme enseignant de sciences à l’école secondaire privé Biazo. Pendant trois ans, il a travaillé en tant que stagiaire dans les Services de soutien à l’alimentation et la nutrition et à la vulgarisation des rôles de chacun des sexes dans le secteur agricole (AGRESSO). Cette expérience lui a permis de se rendre compte de sa passion d’atteindre plus de jeunes et de femmes en matière d’accès aux messages de vulgarisation agricole afin qu’ils deviennent des entrepreneurs agroalimentaires pour répondre à la sécurité alimentaire et aux besoins de subsistance. Le projecteur intelligent lui permettra de réaliser cette passion.

Ouganda

Adriko Simon Negro
a grandi dans l’exploitation agricole de sa famille et a eu la possibilité d’acquérir une formation pratique et des leçons en agriculture auprès de sa famille. À partir de là, il a développé sa passion pour l’agriculture. Plus tard, il a obtenu son diplôme en agriculture de l’Université des Martyrs de l’Ouganda. Il a acquis des années d’expérience en travaillant en agronomie et en moyens de subsistance. Il a travaillé notamment dans World Vision Ouganda dans le domaine de l’environnement. Actuellement, il participe activement à l’organisation de visionnements de programmes vidéo pour les agriculteurs ruraux et les réfugiés du sud du Soudan et du Congo dans des camps de réfugiés de la région du Nil occidental de l’Ouganda. Ses formations sont principalement axées sur la production de légumes, de grandes cultures et la protection de l’environnement. Les participants sont réellement en train d’adopter les nouvelles technologies et de les appliquer dans leurs propres potagers et leurs champs.

Agents de changement

Neeraj Kumar, Inde

L’organisation de Neeraj « Khetee » - qui signifie « agriculture » en hindi – se concentre sur le développement communautaire et des programmes de formation pour les agriculteurs et la communauté rurale. Son organisation a introduit un modèle d'intervention axé sur les agriculteurs pour rendre l'agriculture durable et rentable dans l’Etat de Bihar en Inde en promouvant l'agroforesterie écologique.

En savoir plus ici

Regardez une vidéo sur le travail de Neeraj ici