<<90000000>> téléspectateurs
<<240>> entrepreneurs dans 17 pays
<<4135>> vidéos sur l'agroécologie
<<105>> langues disponibles

Les vidéos aident à introduire l’agriculture dans les écoles au Kenya

Les entrepreneurs pour l’accès rural (ERAs) d’Access Agriculture (www.accessagriculture.org) travaillent avec les jeunes dans les écoles et les communautés agricoles près des écoles dans le cadre d’un projet conjoint avec le Centre de connaissances sur l’agriculture biologique (KCOA), un programme financé par le BMZ et mis en œuvre par le GIZ.

Les activités du projet se concentrent sur la projection de vidéos de formation agricole afin d’accélérer l’adoption des pratiques agroécologiques comme le compostage, la création de potagers et utilisation d'approches respectueuses de l'environnement en matière de lutte antiparasitaire.

Sylvia Wangui Njonjo, une ERA du département de Ndeiya Kiambu, près de Nairobi au Kenya, dit que dans le cadre des activités des ERA, des vidéos de formation d’Access Agriculture ont été projetées dans de deux écoles : l’école secondaire de Makutano et l’école primaire de Njoro. Les élèves de ces deux écoles ont déjà aménagé des potagers et des petits systèmes d'arrosage pour irriguer les jardins après avoir visionné les vidéos et suivi les séances pratiques.

« C’était très facile de les former à l’aide des vidéos, car ils peuvent voir tout en action. En plus des deux écoles, plus de 100 agriculteurs des villages de Tiekunu et de Kagoiyo ont bénéficié des formations. Notre objectif est d’atteindre le plus d’agriculteurs possible », ajoute Sylvia.

Pour encourager les jeunes et les agriculteurs à s’engager dans l’agroalimentaire, ils sont formés sur des sujets liés à la transformation des aliments et à la valeur ajoutée de divers produits. Les stagiaires sont initiés à diverses technologies comme la culture de manioc et de légumes, qui sont ensuite séchés et transformés en farine. Le but de ce travail est d’aider les familles à conserver ces produits pour la consommation à la maison et parfois pour la vente afin de gagner un revenu. 

Certains ERAs au Kenya sont également engagés dans le Programme de permaculture des écoles et collèges (SCOPE), une organisation non gouvernementale qui vise à renforcer les capacités des jeunes à travers l’adoption de pratiques d’agriculture biologique. Les activités du SCOPE sont menées au Kenya, en Ouganda et en Zambie, entre autres pays africains.

Dans le cadre du programme du SCOPE, les écoliers visionnent des vidéos qui leur apprennent les pratiques de culture sans produits chimiques, le compostage pour l’amélioration de la fertilité du sol, les pratiques de gestion d’organismes nuisibles soucieuses de l’environnement et même les méthodes de conservation de semences dans les banques de semences. Les écoliers doivent ensuite aménager des potagers dans les écoles et à la maison où ils cultivent divers légumes pour répondre à leurs propres besoins et pour économiser de l’argent sur l’achat de légumes et de fruits.

Maureen Njeri Maina, une ERA d’Access Agriculture, formatrice de terrain chez SCOPE, utilise un projecteur intelligent à énergie solaire qu'elle a reçu d'Access Agriculture, pour projeter des vidéos de formation des agriculteurs pour les participants du Thika Child Rescue Centre (Centre de secours aux enfants de Thika) dans le département de Kiambu, qui s'adresse aux garçons avec des besoins spéciaux. Environ 100 garçons, dont certains ont des handicaps physiques et mentaux, résident au centre mais fréquentent les écoles normales de la ville de Thika.

Ils ont compris très vite les bonnes pratiques de culture grâce aux vidéos de formation et ont aménagé au Centre un potager modèle où ils cultivent des légumes et des fruits. Des élèves de plusieurs autres écoles viennent au Centre pour apprendre à aménager leurs propres potagers.

« Après que nous avons projeté les vidéos, les élèves ont vite appris les diverses compétences montrées dans les vidéos », explique Maureen. « En fait ils y sont tellement bons qu’ils signalent toutes les erreurs que je commets lorsque je forme d’autres groupes qui viennent au Centre pour apprendre. Le Centre est maintenant autosuffisant en culture de légumes même pendant les périodes de sécheresses », ajoute-t-elle.

Plus de 11 écoles de la communauté environnante ont bénéficié des formations offertes par le Centre. Plus d’élèves venant d’écoles situées aussi loin que Baringo, Machakos et Muranga ont visité le Centre pour apprendre, tandis que d’autres écoles ont fait une demande de se rendre chez elles pour projeter les vidéos agricoles et pour offrir des formations sur des chaînes de valeur sélectionnées.

Maureen dit qu’elle est également en discussion avec le Macheo Children’s Centre (Centre des enfants de Macheo), à Thika, pour lancer un projet similaire au Thika Children’s Rescue Centre afin de l’aider à devenir autosuffisant en production de nourriture et à diminuer le coût d’achat de légumes et de fruits sur le marché.

Vidéos connexes d’Access Agriculture

Enseigner l'agroécologie dans les écoles

Utiliser des buttes en sacs pour cultiver des légumes

Note : Peter Kamau est un journaliste du Kenya.

Comment vous pouvez aider. Votre généreux don nous permettra de fournir aux petits agriculteurs un meilleur accès à des conseils en matière d’agriculture dans leur langue.

Dernières nouvelles

Lumières, caméra, action : apprendre à produire des vidéos de type Access Agriculture aux Philippines

Douze participants de quatre agences de développement aux Philippines ont récemment participé à un cours de formation de deux semaines afin d'acquérir les compétences essentielles pour la production de vidéos de formation « agriculteur-à-agriculteur » de haute qualité qui respectent les normes strictes d'Access Agriculture en matière de qualité, de contenu et de format.

Vidéos récentes

Merci à tous nos donateurs